20101983
top of page
Rechercher

Journée internationale des femmes

Dernière mise à jour : 8 mars 2023



Affiche 1921 Congret internationnal - Zerritsch Fritz


Que célèbre t’on aujourd'hui ?


Le 8 mars est le jour de célébration de la femme et de ses luttes pour une équité en termes de santé, de politique, de salaire, de droits, de condition de travail, d’égalité économique et sociale ainsi que ses actions pour la paix et l’environnement.


Un peu d’histoire…


Cette journée telle que nous la connaissons aujourd’hui prend racines au 19ème siècle où des mouvements sociaux se sont organisés de manière collective par les femmes qui luttaient et manifestaient pour être reconnues -au même titre que les hommes- dans toutes les sphères de la vie humaine. C’est en 1910 que la première célébration « officielle » eu lieu aux États-Unis avec le parti socialiste qui eut organisé une manifestation en soutient aux revendications des femmes pour leur droit au vote ainsi que des meilleures conditions de travail : C’était le National women’s day. C’est cette même année que cette journée fût proposée par les femmes socialistes lors de leur conférence internationale tenue à Copenhague et qui a été adoptée à l’unanimité par les représentantes politique et syndicales de leurs pays respectifs. C’est ainsi qu’en 1915 est créé la ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté durant la première guerre mondiale. La journée internationale des femmes est ainsi célébrée dans plusieurs pays tel que la Suisse, l’Italie, le Danemark, l’Autriche, l’Allemagne, la Russie, la France et la Bulgarie pour revendiquer le droit de vote et la non-discrimination des femmes au travail notamment. Depuis lors, de nombreuses actions ont été menées par les femmes dans le monde entier: avec par exemple Margaret Sanger qui est la fondatrice de Planned Parenthood et qui a milité pour la contraception et la santé génésique des femmes, Anita Hill, avocate qui a osé témoigner devant le congrès américain contre le juge de la cours suprême pour harcèlement sexuel, Christine Taubira, femme politique française qui a joué un rôle important dans la lutte pour les droits des personnes LGBT avec notamment sa loi pour le mariage pour tous, Wangari Maathai, militante kényane pour les droits des femmes et la protection de l’environnement, fondatrice du mouvement de la ceinture verte ! Mala Yousafzai, une militante pakistanaise pour l’éducation des filles et des droits des femmes et prix Nobel de la paix en 2014, Nawal El Saadawi, écrivaine féministe égyptienne qui a lutté pour les droits des femmes et contre les violences envers les femmes dans le monde arabe. Mais encore Vandana Shiva ou Simone Veil, que nous connaissons toutes en femme politique qui a milité et lutté sa vie durant pour la dépénalisation de l’avortement en faisant voter la loi Veil en 1975 et qui s’est battue contre les discriminations à son encontre car elle était une femme. Vous connaissez sans doutes Françoise Héritier, anthropologue et féministe française qui a travaillé sur les différences sexuelles et les rapports de genre, comme Antoinette Fouque, psychanalyste et militante féministe française qui a fondé le Mouvement de libération des femmes en 1968, ou encore Christiane Singer- une femme qui m’inspire énormément par sa joie- écrivaine française qui a écrit sur les thèmes de l’émancipation, de la liberté, de l’homosexualité et de la tolérance sexuelle, mais surtout elle a écrit sur l’Amour et l’Être… En réalité les femmes se sont toujours battues pour la protection de la nature, pour leurs droits et leur liberté. Mais de quelle liberté parle t’on? « Les femmes doivent faire la part des choses entre le combat nécessaire pour leurs droits et la finalité ultime de ce combat : la liberté réelle. Cette liberté implique qu’elles puissent choisir leur vie, enfin libérées de toutes formes de pression- sociale ou intériorisée. » C’est à cette question brulante qu’Emma Goldman, écrivaine, conférencière et militante politique libertaire Russe-Américaine du 19ème siècle à tenté de sensibiliser les femmes et les hommes au travers de ses combats pour l’autonomie et l’émancipation des femmes -des sujets chers à mon cœur. Malheureusement invisibilisées et effacées de l’histoire nous avons peu d’écrits de femmes relatant ces combats. C’est sans rappeler les chasses aux sorcières qui remontent encore plus loin dans l’effacement de la femme par l’homme. Nous avons toutefois un écrit des plus courageux et audacieux qui mérite une attention particulière car il n’a pas été effacé de l’histoire: écrit par Olympe de Gouge, une féministe française du 18ème siècle, en 1791 pour être exacte. Dans son manifeste elle réécrit au féminin le déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits » Avant d’être guillotinée elle aurait crié « Je suis certaine que nous triompheront un jour ! »


Aujourd’hui de nombreuses femmes à travers le monde perpétuent ces valeurs et ces combats, je ne peux toutes les citer, ni citer tous les domaines où les luttes contribuent à l’émancipation des femmes. Mais cette journée est aussi l’occasion de célébrer toutes celles qui ont ouvert la voie. Toutes celles qui ont œuvré et qui œuvrent sans qu’on ne le sache par des actes du quotidien, par leur art ou dans le domaine de la santé, de la science, de l’éducation et tant d’autres, à faire de nos communautés des milieux où chacune et chacun puisse s’épanouir.


Qui-suis-je ?

Praticienne en naturopathie-herboristerie et spécialisée en santé génésique, c’est-à-dire, en santé gynécologique et sexuelle. Mère de trois grands enfants, passionnée par la nature humaine et particulièrement ce qui à trait à l’émancipation de la femme, l’éducation à la santé, la psychologie et la communication, je milite pour leur droit à l’autonomie. Pour se faire j’ai créé une association dans le but de promouvoir et de former les femmes à l’autonomie menstruelle, la gestion naturelle de leur fertilité et la pratique de l’herboristerie familiale ou comment se soigner par les plantes médicinales locales.



Alexandre SUMPF, « Les femmes, la guerre et la paix », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 06/03/2023. URL : histoire-image.org/etudes/femmes-guerre-paix

De Gouge,Olympe.(2020). « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne »(1001 Nuit, Fayard).

Goldman,Emma.(2020). « De la liberté des femmes »(Payot et Rivages, Payot)

McGregor,Alyson.(2021). « Le sexe de la santé- notre médecine centrée sur les hommes met en danger la santé des femmes »(Erès)

Spina,Jessica.(2020). « Le flux instinctif libre ou l’art de se passer de protections périodiques » (Ed.Vivre ensemble,L’instant Présent)

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page