20101983
top of page
Rechercher

Le sport peut-il causer l'incontinence urinaire d'effort chez les femmes ?



Qu'est-ce que l'incontinence urinaire d'effort et comment se manifeste-t-elle ?        

Lorsqu'une augmentation soudaine de la pression intra-abdominale survient pendant un effort physique, une toux ou un éternuement, une incontinence urinaire d'effort peut se produire, se traduisant par une fuite urinaire incontrôlée.

Une pression excessive de la sangle abdominale sur la vessie lors d'un effort physique, comme le port de charges lourdes ou les impacts, peut entraîner des fuites si les muscles pelviens-périnéaux, qui stabilisent le plancher pelvien, sont affaiblis. Leur dysfonctionnement induisant un déficit des moyens de continence peut engendrer une insuffisance au niveau des sphincter de l’urètre et une hyper mobilité urétrale

Selon Spasford (2004), une hypotonie des muscles abdominaux pourrait également accroître le risque d'incontinence d'effort. La diminution des niveaux d'œstrogènes chez les femmes, entraînant une diminution de la production de collagène, pourrait également contribuer à la prévalence de l'incontinence. Les œstrogènes accélèrent le processus de réparation tissulaire, ce qui aide à prévenir la fonte musculaire. Si les niveaux d'œstrogènes diminuent, l'effet anti-catabolique est réduit.


Pourquoi est-il important d'associer le travail des muscles abdominaux et pelviens lors de la pratique sportive ?                                                                         

Les muscles abdominaux sont étroitement liés à la ceinture pelvienne, car il existe une interaction musculaire entre les muscles pelviens-périnéaux, le muscle transverse et l'oblique interne. Selon P. Neumann et al, une contraction maximale des muscles pelviens-périnéaux entraîne une activation du muscle transverse à hauteur de 66% de sa capacité maximale de contraction volontaire (CMV), ainsi que de l'oblique interne à 66% de sa CMV. Un dysfonctionnement de ces muscles pourrait compromettre leur capacité à résister à la pression abdominale, ce qui pourrait favoriser l'incontinence d'effort.


Quelles solutions ?                                                                                                   

D'après Madelenat P et coll., un nombre important de femmes sportives présentent une incontinence urinaire d'effort, principalement lors de la course à pied (38%), du bodybuilding de haut niveau (36%), du tennis (27%) et de la marche (21%). C'est pourquoi le renforcement simultané de ces muscles, par exemple par une Gymnastique Abdominale Hypopressive, contribuerait à améliorer la posture et la force pour stabiliser la région lombo-pelvienne. Cela permettrait d'augmenter la contraction des muscles pelviens-périnéaux et de favoriser une meilleure tonicité. Ainsi, une respiration correcte, une conscience corporelle affinée avec un verrouillage périnéal à l'effort, un bon gainage, un entraînement adapté et une alimentation appropriée contribueront à équilibrer la santé génésique. Un bilan hormonal et une complémentation en phytothérapie peuvent également être pertinents dans certains cas.


Si vous êtes concernée par ce problème, vous comprendrez qu'il existe plusieurs approches en matière de renforcement musculaire et/ou de rééducation, ainsi que des axes de travail complémentaires à explorer afin d’exercer votre sport en toute sérénité !


*Autres facteurs de risque : accouchement, vieillissement des tissus, constipation chronique, chirurgie, etc.

 

Jessica Spina Naturopathe, spécialisée en santé génésique, Approche E.T.R.E de LM.


Pour plus d'informations, vous pouvez me contacter ou découvrir les accompagnements que je propose en naturopathie, en gestion naturelle de la fertilité, ou comment connaître ses enjeux psychologiques avec l’échelle émotionnelle. https://jessicaspina.podia.com/

 


Bibliographie


Dr. C, Popineau.(2013). Incontinence urinaire : musculation et rééducation. IRBMS https://www.irbms.com/incontinence-urinaire-musculation-et-reeducation/


Madelenat P, Proust A, Crequat J.(1991) Etre femme et sportive. Paris, éditions Doin, pp 105-117.


Sapsford R.(2004) Rehabilitation of pelvic floor muscles utilizing trunk stabilization. Man;9(1):3‑12


Clain, D. (2019) L’intérêt du renforcement musculaire du transverse de l’abdomen chez les patientes lombalgiques communes chroniques pouvant associer une incontinence urinaire à l’effort. Travaux de thèse. I R F M R R   https://kinedoc.org/work/kinedoc/155097d7-1b6c-45b7-a5e6-36c5a47675ac.pdf

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page